Skip to content

Qu’est-ce qu’on ne ferait pas…

Retrouvez la chronique de Myriam Demierre

L’autre jour, j’ai fait ma bonne action de l’année: j’ai emmené Oscar et son copain au Salon de l’auto. Comme mon mari n’est pas porté sur les voitures et qu’il a particulièrement horreur de la foule, il a bien fallu que j’assume: tout était de ma faute, puisque j’avais accepté ces invitations, qu’une libraire attendrie avait tendues à mon fils.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Publicité