Skip to content

L’affection d’un couple a changé sa vie

© Alliance Presse
Vivre l’adoption à l’âge de 41 ans alors que l’on est déjà marié et père de famille, voilà qui est peu commun ! C’est pourtant l’histoire de Jean-Pierre, dont la jeunesse a été pour le moins chaotique...
Jérémie Cavin

Jean-Pierre (à droite sur la photo) est né dans une famille dysfonctionnelle: il aurait pu rêver d’une enfance plus épanouie et de meilleurs parents… Jugez plutôt. Sa mère, alcoolique, s’est suicidée, et c’est Jean-Pierre qui l’a retrouvée morte dans le salon. «Quant à mon père, il me traitait comme un bon à rien et il était la personne qui me faisait le plus peur au monde. Un jour, imbibé d’alcool, il a piqué une crise de nerfs: il a pris son fusil et m’a tiré dessus à bout portant dans la poitrine». Entre la vie et la mort, Jean-Pierre s’en est physiquement sorti. Mais à seulement 18 ans, c’était un homme brisé, détruit par des relations familiales désastreuses et par une méfiance considérable à l’égard des adultes.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité