Skip to content

Retrouver le goût d’être père

© Alliance Presse
Tout père qui choisit de faire de l’éducation de ses enfants une priorité sera récompensé.
Christian Willi

L’homme du 21e siècle devrait être un bon mari, un bon père, un bon entrepreneur ou collaborateur, et faire du sport pour être et rester en bonne santé !
Les attentes qui reposent sur ses épaules, conjuguées aux exigences croissantes d’une économie en «crise perpétuelle», ne facilitent pas la tâche des pères. Après une journée souvent bien chargée, le père, lorsqu’il rentre à la maison, peut être tenté d’opter pour la facilité. Pourtant, «éduquer ses enfants est en soi un acte de résistance», nous dit le philosophe et thérapeute Denis Marquet, auteur de Nos enfants sont des merveilles (éd. Nil).

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité