Skip to content

Quand le nid est vide…

© Alliance Presse
Le départ des enfants laisse inévitablement un vide. Pour le combler, il est important de se mettre d’accord sur des projets de vie, individuels et communs.
La rédaction

Des statistiques montrent qu’environ 35% des parents souffrent du «syndrome du nid vide» lorsque le dernier enfant quitte le foyer. Ce sont principalement les mères qui vivent cette forme de dépression. Elles n’ont plus à assurer de fonction maternelle, ce pour quoi elles sont destinées par la vie. Ce départ est un mélange de joie de voir son enfant devenir un adulte à part entière, et une tristesse de voir une page se tourner. C’est au père de prendre conscience de cet état psychologique de son épouse et de l’accompagner pour le dépasser, sans qu’elle ait recours au contact virtuel ou téléphonique assidu, voire quotidien. Ce ne serait pas vraiment laisser partir son enfant. Un tel maintien du lien pourrait être nocif pour lui.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité