Skip to content

Hyperspiritualisation de la vie de couple?

© istockphoto
Est-il possible d’accorder trop de place à la spiritualité dans la vie de couple? Oui, répondent en chœur trois spécialistes. Attention, danger!
Christian Willi

Perpignan, juin 2017: un père comparaissait pour un inceste. Bien des années plus tôt, sa femme avait été mise au courant des abus répétés de son mari sur leur fille. Aux appels au secours de son adolescente de quatorze ans, la mère a répondu par l’hyperspiritualisation, lui disant qu’il fallait laisser la justice divine s’occuper de son père et ne pas porter plainte. Ce n’est qu’arrivée à l’âge adulte, que la jeune étudiante en médecine a osé dénoncer son père.
Nul besoin d’arriver dans la situation extrême de cette famille chrétienne pour risquer les effets négatifs d’une hyperspiritualisation. Il ne s’agit pas ici du décalage en matière de spiritualité, assez normal et courant au sein d’une vie de couple. Tantôt l’un, ou l’autre, peut ressentir le besoin d’une plus grande recherche spirituelle, selon ses aspirations et ce qu’il ou elle traverse.

Dossier: Spiritualité
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Natacha Horton

Ma botte secrète des fins de journée

Mobiliser les enfants pour les faire participer au rangement, pour qu’ils se brossent les dents, qu’ils mettent leur pyjama ou toute autre tâche pour laquelle ils ne sont pas trop motivés s’avère parfois être très…

Publicité