Skip to content

Reportage en Sibérie, Ania soutient les familles en soulignant la valeur du pardon

© istockphoto
Reportage en Sibérie, où Ania, une ancienne enfant des rues, s’engage au profit des couples et des familles. Ce projet de reportage, décliné sous forme de plusieurs articles dans nos médias, a remporté le 1er prix de journalisme d’Alliance Presse.
Joëlle Anjara

Ania, 30 ans (photo), est une ancienne enfant des rues de Kansk, en Sibérie. Sa mère, toxicomane, rejoint un programme de désintoxication quand sa fille a douze ans. Ania est alors placée dans un foyer chrétien, où elle a enfin le bonheur de partir en vacances l’été avec d’autres enfants. Aujourd’hui, mariée, mère de quatre enfants, elle est responsable du programme pour les 4-10 ans dans les camps de jeunesse. Côté professionnel, elle travaille à temps partiel, dans la photographie. A titre privé, elle s’investit beaucoup dans l’accompagnement des couples et des familles de son entourage.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Natacha Horton

Ma botte secrète des fins de journée

Mobiliser les enfants pour les faire participer au rangement, pour qu’ils se brossent les dents, qu’ils mettent leur pyjama ou toute autre tâche pour laquelle ils ne sont pas trop motivés s’avère parfois être très…

Publicité