Skip to content

Notre couple va mal mais mon conjoint refuse de consulter

© iStockphoto
Dans une impasse, un conseiller conjugal peut s’avérer être d’un grand secours pour des conjoints en dérive. Mais rares sont les couples qui décident de consulter d’un commun accord. Dès lors, suivre seul une thérapie, une solution envisageable pour le conjoint prêt à se faire aider? Eclairage.

On peut à un moment donné se sentir mal dans son couple, mal compris, maltraité, en conflit, sans pour autant parvenir à «mettre le sujet sur la table» et à exprimer ce que l’on ressent. On peut penser alors au recours à une tierce personne qui pourrait aider à «casser la glace» et à faire circuler la parole.
Mais cette solution suppose qu’il y ait un accord sur une décision à deux. Que faire si le conjoint refuse une telle démarche, croit qu’il/elle n’a pas de problèmes particuliers et que c’est à l’autre «d’aller se faire soigner» ou alors qu’après une première tentative commune, il/elle estime que «ça ne sert à rien»? Le découragement et la frustration peuvent se faire sentir mais le refus du partenaire ne doit pourtant pas être une condamnation à l’impuissance et à l’inaction.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité