Skip to content

Ils sont passés par une crise

© Istockphoto - DR
Après un temps de crise, ils ont retrouvé l’espoir et décidé de recommencer à zéro. Ils ont choisi de raconter leur histoire, pour aider des couples passant par les mêmes difficultés qu’eux. Portraits. Dossier: La crise de couple un passage obligé?
David Métreau

Martin et Hélène
Le malaise s’est installé progressivement. Après quelques années de mariage, Martin et Hélène sont entrés dans un fonctionnement dont ils n’arrivaient plus à sortir. Il criait et elle pleurait. Martin, calmé, lui demandait pardon. Elle pardonnait mais elle savait que la colère allait revenir, sans prévenir. Un jour, en été 2014, elle s’est retrouvée coincée dans un espace clos, avec Martin qui écumait de rage et leurs enfants. Elle a eu peur pour eux. Le matin suivant, elle lui a dit: «Notre couple est devenu laid. Je t’aime mais je ne veux plus jamais revivre cela. Soit nous suivons une thérapie de couple, soit je te quitte.» Martin a répondu du tac-au-tac: «Suivons une thérapie de couple.» A partir de là, leur relation s’est améliorée très vite. Ils ont choisi ensemble une conseillère conjugale chrétienne.
Au premier rendez-vous, elle a su créer un lien avec chacun. Ils ont ouvert leurs cœurs. Rapidement, il y a eu des prises de conscience importantes. Depuis plus de dix ans, tous les deux souffraient de malentendus. Martin parlait à Hélène au second degré quand il se sentait peu sûr. Hélène le prenait au premier degré et s’estimait attaquée. Elle se défendait et cette défense augmentait le désarroi de Martin, qui utilisait alors la colère comme bouclier et Hélène se fermait comme une huître.
La conseillère conjugale les a rencontrés trois fois, à un mois d’intervalle. Entre deux rencontres, ils ont beaucoup parlé et prié ensemble. Depuis cette période, ils sont devenus bien plus proches, complices. Grâce à cette crise, leur amour a été ravivé et une nouvelle confiance, profonde, s’est tissée entre eux.
Ils se connaissent mieux et savourent d’être ensemble. Ils ont appris à communiquer. Oui, ce passage douloureux leur a permis de réajuster leur relation et ils en sont reconnaissants.

Dossier: Crise
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité