Skip to content

Le premier animal de compagnie

© iStockphoto
Facteur de développement pour l’enfant, le choix et l’accueil du premier animal de compagnie n’est pas à prendre à la légère. L’expérience d’une mère de famille qui prend cette étape très au sérieux.
Nadia Léchot

Accueillir un animal de compagnie n’est pas anodin. Pour Orianne Hervé, maman de trois enfants (dix, sept et quatre ans), «c’est une responsabilité et un réel engagement, presque autant que d’avoir un enfant». Ce n’est pas un jeu. Il faut donc «peser le pour et le contre», explique-t-elle. Qu’est-ce que ça va impliquer en termes de temps et d’énergie? Quelle organisation va-t-on pouvoir mettre en place lors d’un départ en vacances? Quel animal choisir? Certains animaux sont en effet plus indépendants que d’autres. Mâle ou femelle? Les réactions hormonales seront différentes.
La mère de famille a tenu par exemple à bien choisir la race de leur chien. En effet, chaque race a des caractéristiques qui lui sont propres. Ils ont accueilli «Carotte» il y a trois ans, un croisé cocker et beagle: il n’est pas très gros, il «est joueur, il aime les enfants et il est très câlin, têtu aussi et avec l’instinct de chasse du beagle.»

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité