Skip to content

Entretenir ma vie spirituelle pour nourrir celle de mon couple

© Istockphoto
Avoir des temps seul à seul avec Dieu est nécessaire, même pour un couple. Comment garder un jardin secret spirituel seul, mais aussi à deux? Entretien avec Olivier Bader, accompagnant spirituel pour couple de LiSa-procouple.
Sandrine Roulet

La Bible nous invite à entrer dans notre chambre et à parler avec notre Père céleste. Cet appel est-il uniquement valable pour l’individu?
Entretenir une relation personnelle, régulière et vraie avec Dieu est une condition essentielle pour développer une foi solide et vivante. Naturellement, la richesse de ce vécu mérite d’être partagée dans le couple! Mais nous réalisons que cela ne va pas de soi. Les pratiques (souvent issues de l’éducation), les besoins et les attentes sont différents pour chacun. La relation à Dieu est d’abord une réalité et une responsabilité individuelle. Quand les deux partenaires sont établis dans cette relation personnelle, il est souhaitable qu’ils en fassent un terrain d’échange!
En couple, nous discutons des enfants, de la gestion du foyer, des loisirs… Pourquoi sommes-nous hésitants à échanger nos découvertes bibliques, nos questions de foi, nos combats spirituels?

Comment trouver le mode de prière personnelle qui me convient et accepter celui de mon conjoint?
Je suis unique. Ma relation à Dieu peut donc se développer sur un mode qui m’est propre et que le Saint-Esprit saura faire évoluer. Certains d’entre nous s’investissent dans l’étude ou la méditation de la Bible, d’autres dans la louange chantée ou écoutée, certains dans la prière à haute voix ou silencieuse, debout en marchant ou à genoux, le matin ou le soir, dans un lieu particulier ou en plein air, etc. Notre liberté est grande! Cependant, notre vie spirituelle doit être compatible avec la vie conjugale et familiale et donc, respecter la liberté des autres membres du foyer.

Publicité

Peut-on avoir «un jardin secret avec Dieu»?
Il est normal et bon que chaque partenaire ait un «jardin secret», composé de sujets si personnels qu’ils n’ont pas leur place dans le dialogue conjugal. Par contre, devant Dieu, il n’y a pas de secret. C’est vers lui que je dois aller en priorité. Quand je sais que mon conjoint expose son jardin secret à Dieu, je peux être pleinement rassuré que Dieu sera pour lui le meilleur conseiller!

Faut-il encourager son conjoint à prendre du temps avec Dieu quand il semble ne pas en avoir besoin?
Une personne ancrée dans sa pratique de foi pourra en témoigner paisiblement et avec respect à ses proches. Sur le terrain de la foi, seul le témoignage permet le partage d’un vécu ou d’une conviction. On ne peut imposer un modèle de pratique ni à son conjoint, ni à ses enfants. C’est contre-productif!

Comment partager des temps spirituels en couple?
Chaque partenaire peut dire comment il dialogue avec Dieu, ce qui est édifiant pour lui. Puis il s’agit de se demander quelle forme de partage spirituel serait nourrissante, quelle place donner au dialogue, à la prière, à la louange, à l’étude biblique. Il y a tant de manières différentes! Pour pérenniser une pratique spirituelle en couple, un «rituel» est nécessaire: trouver un lieu et un moment fixe, un outil (si utile), définir la durée etc. Chaque partenaire s’engage à respecter ce rituel, ou si nécessaire, à demander un réaménagement. Il est épuisant qu’un des partenaires ait toujours à prendre l’initiative de rappeler une décision commune.

Family 1_2021
Magazine Family

Article tiré du numéro Family 1/21 Février – Avril 2021

Dossier: Spiritualité
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité