Skip to content

Développer la santé émotionnelle dans le foot

Santé émotionnelle dans le football
© Istock
Mark Milton est à l’origine d’Education 4 Peace (E4P). Sa fondation soutient des programmes de santé émotionnelle dans les écoles et le monde du sport. Entretien.

Comment avez-vous encouragé à créer Education 4 Peace ?
J’ai réalisé que nous pouvons tous apprendre à écouter et que cela peut changer notre vie. Le rêve était de permettre aux enfants dès leur plus jeune âge d’apprendre à écouter, à apprivoiser leur univers intérieur, leurs émotions, leurs pensées et de développer leur conscience relationnelle.
Développer sa propre paix intérieure est un préalable indispensable pour contribuer à un monde avec plus d’harmonie et de compassion. Ce rêve devient actuellement réalité avec une multitude d’approches et d’initiatives venant de tous côtés. Dix-sept ans plus tard, des millions d’enfants à travers le monde ont accès à cette nouvelle éducation qui va continuer à se répandre.

Quels sont les bénéfices d’un tel programme de santé émotionnelle dans le football?
Nous avons réalisé que le sport était un terrain idéal pour offrir cette dimension éducative aux jeunes. Tous les ingrédients y sont présents, les émotions extrêmes, la dimension relationnelle et aussi l’impact des personnalités tant admirées par les jeunes. Ceux-ci peuvent devenir des ambassadeurs extraordinaires quand ils sont capables de parler de leurs expériences, de l’adversité qu’ils ont traversée et de leur résilience
Zinédine Zidane a été une grande inspiration pour moi, c’est ainsi qu’il est devenu ambassadeur de notre programme. Nous avons invité l’UEFA à un changement de culture en introduisant une cinquième compétence, l’attitude, qui s’ajoute à la technique, au physique, à la tactique et au mental.

Publicité

En cas de stress, comment cette méthode peut-elle aider? Auriez-vous un exemple à partager?
Dans le cadre de la Fédération Française de Football, nous avons travaillé à Clairefontaine avec les espoirs de l’équipe nationale. Un joueur était en proie à beaucoup de stress quand il était sur le terrain proche des buts. Il perdait sa concentration et sa maîtrise du ballon. Après avoir appliqué «La Boussole Relationnelle» au sein de son équipe, ce jeune a pu appréhender ces enjeux sous un autre angle. Cela lui a permis de prendre de la distance et d’avoir plus confiance en lui, tout en améliorant ses performances devant les buts. La responsable scolaire nous a témoigné que ce jeune avait également amélioré en parallèle ses résultats scolaires. En apprenant à se connaitre et à gérer ses émotions sur le terrain, il a aussi pu mieux gérer le stress des examens à l’école.

Propos recueillis par Stéphanie Zwick.

Magazine Family

Article tiré du numéro Family 4/19 Novembre 2019 – Janvier 2020

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Dessine-moi un papa !

Loïc, Matthieu et Vianney ont tous les trois un jour embarqué dans le bateau des papas, et ils parlent de leur expérience avec joie. Finalement, être papa, c’est faire de son mieux et voir un…

Publicité