Skip to content

On fait chambre à part… et pourtant on s’aime toujours!

© Istockphoto
Ronronnement, ronflements: que faire lorsque le sommeil et, par ricochet, la qualité de vie sont altérés par les troubles sommeil? Valérie et Olivier témoignent de leur stratégie.
Christian Willi

Rien de tel qu’une bonne nuit de sommeil! Valérie et Olivier ont la cinquantaine. Depuis une douzaine d’années, ils font chambre à part et ne s’en cachent pas. «Au fil des années, la qualité de notre sommeil s’est dégradée. Mon mari ronronne en dormant dans sa position favorite, sur le dos.» Ce qui avait le chic de réveiller Valérie plusieurs fois par nuit. Le lendemain, au petit déjeuner, l’ambiance en prenait un coup. «Il faut dire que contrairement à moi, ma femme met toujours beaucoup de temps pour se rendormir», témoigne Olivier. Toutefois, les réveils dus aux coups de coude de son épouse ou plus radical, lorsqu’il est poussé hors du lit, entament également la qualité du sien. Ainsi, la perspective d’enchaîner les mauvaises nuits est devenue pesante pour ce couple par ailleurs toujours très amoureux.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Quitter une addiction au téléphone portable

Nombreuses sont les personnes qui, à l’instar de Pierre, sont dominées par une addiction à leur téléphone portable, au détriment de leur couple. Pour en sortir, des règles de restriction sont à mettre en place.

Publicité