Skip to content

Mariage gay: le principe de filiation en danger

© Alliance Presse
Auteur de «Je veux Papa et Maman» (éd. Salvator), le pédopsychiatre et psychanalyste Christian Flavigny pense que le gouvernement français est sur le point de commettre une grossière erreur avec le projet de loi «Mariage pour tous». Entretien.
Christian Willi

Lorsqu’il s’oppose au mariage gay, Christian Flavigny ne remet pas en cause les capacités parentales d’un couple gay. Bien sûr, comme bon nombre d’opposants, il rejette aussi l’argument classique des lobbies gays: «Nous avons nous aussi le droit de nous marier par amour». «C’est une question de définition. Si l’on autorise le mariage pour deux personnes de même sexe, pourquoi ne pas ouvrir la porte aux unions de deux membres d’une même famille ou de trois, voire quatre, personnes qui souhaiteraient aussi se marier par amour?», interroge-t-il. Car sans le dire, «la définition du mariage ne serait pas complète si l’on n’ajoutait pas qu’il est l’union entre une femme et un homme, en prévision de l’arrivée éventuelle d’un enfant et pour sa protection».

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Consommer chrétien

Consommer chrétien

Nous croyons que Dieu est le Dieu Créateur et que l’homme a été créé à sa ressemblance, ainsi il est naturellement doté de la capacité à créer : la créativité.

Publicité