Skip to content

Les cyberparents révolutionnent l’éducation

Découvrez l'édito de cette édition.
Christian Willi

Les enfants de la «cybergénération» commencent à avoir des enfants. Les Etats-Unis, jamais en retard d’une statistique, compteraient
22 millions de parents nés à l’ère d’internet. Chaque année, 9000 enfants naîtraient de ces parents «pas tout à fait comme les précédents».
La cybergénération est capable de langer le bébé d’une main et, de l’autre, de publier un commentaire sur l’odeur de la couche sur les réseaux sociaux :-). Aux conseils de ses propres parents et des spécialistes, cette génération préfère l’avis, l’expérience et le jugement de ses pairs, notamment des utilisateurs des réseaux sociaux. Pour faire face aux douleurs de la poussée des premières dents et autres bobos des tout-petits ou pour inculquer les premières tables de multiplication à un enfant qui n’a pas la bosse des maths, on choisit de poster un message et d’attendre les avis et conseils du monde entier le plus rapidement possible. Avec 90% des parents de la cybergénération actifs sur les réseaux sociaux, l’expérience mutualisée est désormais significative.
Dans la génération des jeunes parents vivant avec un écran «greffé à la main», d’autres changements apparaissent. Les parents seraient plus ouverts au monde et plus empathiques, plus soucieux d’être parfaits avec leurs enfants. A force de vouloir faire tout juste, cette génération aurait tendance à ne pas imposer ses choix et à vouloir satisfaire chacun de ses enfants.
En y regardant de plus près, la cybergénération a déjà bien influencé les quadras et même les quinquas. Sur de nombreux points, ces derniers ont embrassé les promesses des nouvelles technologies et la culture qui va avec.
La tâche éducative des parents elle, ne s’est pas simplifiée pour autant. Vouloir satisfaire toute une famille à propos du menu des repas, de l’activité dominicale ou des vacances relève souvent de la quadrature du cercle. La multiplication des écrans a permis d’éviter la bataille de la télécommande devant l’écran familial. Du coup, à l’heure du tout immédiat, on est tenté du tout sur-mesure également à l’heure du repas, des loisirs, des vacances… Alors qu’une des richesses de la vie de couple, de famille, consiste à regarder dans la même direction. Car - ce n’est pas nouveau - seul on va plus vite… mais à plusieurs on va plus loin.

Christian Willi, Rédacteur en chef

Publicité

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Lionceau deviendra homme

Les enfants de la «cybergénération» commencent à avoir des enfants. Les Etats-Unis, jamais en retard d’une statistique, compteraient 22 millions de parents nés à l’ère d’internet. Chaque année, 9000 enfants naîtraient de ces parents «pas…

Publicité