Skip to content

Les repas, une occasion de vivre la foi en famille

© iStockphoto
La famille se réunit autour de la table pour se nourrir, et si elle en profitait pour partager de la nourriture spirituelle en plus? Témoignages d’enfants.
Rachel Gamper

«Je me souviens du repas de Pâques de mon enfance: un gigot d’agneau, du pain azyme pour le pain sans levain, des endives pour les herbes amères et du jus de raisin pour représenter le sang», raconte Anna. Cette année, à son tour, elle a servi ce menu: «On a discuté en famille de la symbolique de chaque aliment.»

Dossier: Spiritualité
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Bannir la punition?

Le théologien Thimothy Keller donne quelques conseils sur le principe de la punition qui a acquis une connotation trop souvent négative dans un monde régi par une culture de l’autonomie de l’enfant. Réflexions.

Publicité