Skip to content

La Covid-19 ne nous privera pas d’affection!

affection entre une mère et son enfant malgré son masque
© Istock
Hors des familles, tout échange physique est désormais proscrit et dans les familles, ils se raréfient. L’occasion peut-être de développer d’autres expressions d’appréciation mutuelle, d’autres langages de l’amour?
Audrey Teinturier

La Covid-19 a changé en un temps record notre façon de nous saluer, jusque dans la famille. Les poignées de main viriles et autres étreintes avec ou sans bisous ont cédé aux entre-chocs des coudes ou des pieds, jusqu’à ce que les mesures de confinement et la distance de sécurité de deux mètres aient raison même de ces pis-aller un peu bizarres. Attention, comme l’a dit le ministre français de la Santé, «ce n’est pas un acte de résistance que de défier les consignes de gestes barrières et demandes de confinement». Heureusement qu’il reste un espace protégé où les gestes d’affection sont encore possibles: la famille.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Ces applications qui rassemblent

Les applications qui permettent de créer des groupes et d’interagir à plusieurs sont de plus en plus prisées. Elles permettent surtout de maintenir les liens. Certaines cultivaient déjà ces relations familiales, d’autres ont saisi l’opportunité…

Publicité