Skip to content

Parents: transmettre un rapport sain à la nourriture

© iStockphoto
La nourriture est le terrain d’expression de multiples états d’âmes. On peut apprendre à les décoder. Eclairage et conseils de Laurence Pownall, conseillère conjugale et familiale.
Nadia Léchot

Mon conjoint ne mange plus ou, au contraire, il n’arrête plus de manger des sucreries. Mon enfant refuse de manger, il n’accepte que les pâtes dans son assiette. Que comprendre de ces réactions? «Un problème lié à la nourriture n’est en général qu’un symptôme. Derrière, il y a un mal-être. Au lieu de se focaliser sur le problème visible, cherchons quel message recèle tel comportement», explique Laurence Pownall, conseillère conjugale et familiale. En refusant de manger, un enfant peut exprimer son opposition à l’autorité de ses parents ou un désir d’attention. Il perçoit, voire sait pertinemment qu’il va ainsi les inquiéter et être l’objet de leur attention. Une adolescente qui ne se nourrit plus correctement et enchaîne les régimes exprime un mal-être intérieur. Elle peut montrer qu’elle est mal dans sa peau dans une société portée sur l’apparence extérieure. La nourriture est également souvent liée au domaine affectif. Quelles carences affectives peuvent se trouver derrière un rapport à la nourriture compliqué?

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité