Skip to content

Entre Europa-Park et la chocolaterie de Charlie

© iStockphoto
L’âge auquel ils découvrent le vaste monde par eux-mêmes est aussi celui où on leur dit «non, non et non» pour leur propre bien. Quelque conseils pour naviguer cette période.
Aurélie Kläy

Qu’est-ce qui se passe dès deux ans pour, que tout à coup, nos têtes blondes nous poussent dans nos retranchements? Adeline Yamnahakki-Bossy, pédopsychiatre, explique cela par le décalage entre l’évolution physiologique de l’enfant et son degré d’appréciation de ses propres limites, souvent inexistant.
A deux ans, le petit homme ou la choupette sait donc marcher, courir et plus ou moins parler mais les «non, tu ne dois pas …» n’ont aucune logique à ses yeux.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité