Skip to content

L’actualité du couple & de la famille

La Suisse a enfin dit oui au congé paternité

Le voilà enfin voté! Fin septembre les Suisses se sont exprimés à 60,3% en faveur du congé paternité. Le projet prévoit deux semaines de congé dans les six mois qui suivent la naissance. C’est dans le canton de Vaud que les voix ont été les plus élevées avec 81,6% de oui. Il entrera en vigueur le 1er janvier 2021, a annoncé le ministre des Assurances sociales Alain Berset. La Suisse met ainsi fin à son statut d’exception européenne, en effet, tous les autres pays d’Europe ont déjà mis en place un congé parental et/ou de paternité. En France, celui-ci se voit aussi prolongé à la rentrée. De quatorze jours, il passe à vingt-huit jours, dont sept jours seront pris obligatoirement par les pères, sur le modèle du congé maternité.
La mesure entrera en vigueur en juillet 2021. Le congé paternité avait été instauré en janvier 2002 pour impliquer les pères dans l’éducation des enfants et veiller à l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes.

France: bioéthique en débat

Publicité

Le 31 juillet 2020, le projet de loi relatif à la bioéthique a été adopté en deuxième lecture par l’Assemblée nationale française. Parmi ses mesures phares, l’extension de la PMA pour toutes les femmes, la réforme de la filiation et de l’accès aux origines des enfants nés de PMA, l’autoconservation des ovocytes et la recherche facilitée sur les cellules souches embryonnaires. Controversée mais votée, la possibilité de recourir à une interruption médicale de grossesse (IMG) en cas de «détresse psychosociale» jusqu’au terme de la grossesse est aussi mentionnée dans le projet de loi.
Début octobre, c’est le délai légal du recours à l’avortement qui est rallongé de 12 à 14 semaines de grossesse par les députés de l’Assemblée nationale en première lecture. Depuis, l’Académie nationale de médecine s’est prononcée contre. Le texte prévoit également de supprimer la clause de conscience spécifique à l’IVG pour les médecins. Le contexte est tendu, en effet, quelques milliers de manifestants rassemblés à l’appel du collectif «Marchons enfants!» défilaient le 10 octobre dans plusieurs villes de France pour dénoncer les dérives du projet de loi bioéthique. Le texte de la loi doit encore passer entre les mains des sénateurs en seconde lecture fin 2020 ou début 2021.

Mia, Liam, Emma et Léo en tête de liste

En 2019, Mia et Liam sont les prénoms féminins et masculins qui ont le plus été donnés aux bébés suisses. Emma arrive en seconde position chez les filles, suivie de Sophia et Lara. Du côté des garçons, Noah, Matteo et Gabriel complètent le classement.
En France, les tendances n’ont pas changé: Emma, Jade et Louise restent dans le trio de tête quand chez les garçons, Léo se glisse en première place suivi de Louis et Gabriel, qui recule en troisième position, lui qui était pourtant numéro un depuis 2015.

A quel âge les Européens quittent-ils le nid?

En 2019, l’âge moyen auquel les jeunes Européens quittent la cellule familiale est de 26,2 ans, selon une récente étude d’Eurostat. Du côté des jeunes hommes, les Suédois, Danois et les Finlandais sont les premiers à quitter le nid entre 17 et 21 ans. La France et la Suisse affichent des moyennes de 23,6 et 24 ans. Au sud, en revanche, ils attendent la trentaine. Les Croates et les Slovaques partent à respectivement 31,8 ans et 30,9 ans, suivis des Italiens, des Bulgares et des Espagnols. Les femmes quittent globalement le foyer familial avant les hommes, à l’exception des Luxembourgeoises.

Protéger les enfants des violences sexuelles

Une commission indépendante sur les violences sexuelles faites aux enfants sera créée cet automne lors des Etats généraux de la protection de l’enfance, en France. Cette instance sera mise en place sur le modèle de celle initiée par l’Eglise catholique. Des mesures seront annoncées d’ici le 20 novembre avant la proposition d’un projet de loi visant à lutter contre les disparités dans la prise en charge des enfants mineurs en danger.

Bébés: Halte aux écrans!

Des chercheurs anglais ont constaté que le niveau d’attention portée à la télévision varie selon les bébés pour une raison simple: leur tempérament et la précocité d’exposition. Certains jeunes enfants recherchent particulièrement la nouveauté dans la stimulation des sons ou des images. L’impact négatif de la télévision dans la vie des enfants n’est plus à démontrer; c’est pourquoi les spécialistes la déconseillent avant l’âge de trois ans. A cet âge, leur cerveau est encore en développement. L’Association française de pédiatrie ambulatoire conseille de consacrer les temps d’éveil à l’exploration, par exemple.

La malnutrition est en hausse

La Covid aggrave la condition des enfants les plus vulnérables, selon une estimation publiée par l’Unicef. En raison de la crise économique et sociale, sept millions d’enfants pourraient s’ajouter aux 47 millions qui souffrent déjà de malnutrition. L’Afrique subsaharienne et l’Asie du sud concentrent à elles seules 80% d’entre eux.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Consommer chrétien

Consommer chrétien

Nous croyons que Dieu est le Dieu Créateur et que l’homme a été créé à sa ressemblance, ainsi il est naturellement doté de la capacité à créer : la créativité.

Publicité