Skip to content

Se disputer devant les 
enfants, une question 
d’exemple

Entendre ses parents se disputer peut susciter un sentiment de gêne, d’insécurité ou de culpabilité, mais aussi d’incompréhension, d’angoisse ou de colère. Le point avec Corinne et Jan Hauri, auteurs du livre «Le couple, maintenance et dépannage» (autoédition).
Sandrine Roulet

Les parents ont la responsabilité de s’assurer que le besoin fondamental de sécurité physique et émotionnelle de leurs enfants soit assuré», développent Corinne et Jan Hauri, coachs conjugaux et auteurs. Mais également de communiquer ce qui se passe ou s’est passé, à plus forte raison avec un enfant en âge de comprendre, afin que son besoin fondamental de sens soit comblé. «Lorsque le calme est revenu, offrir à ses enfants un espace pour qu’ils puissent exprimer leurs émotions, poser leurs questions, déposer ce qui les habite permet de remplir ce besoin», ajoutent les Hauri. De plus, les parents sont aussi responsables de rassurer leurs enfants sur l’amour qu’ils se portent l’un à l’autre, sur les promesses qu’ils se sont faites et quant à leur amour pour leurs enfants, afin de combler leur besoin fondamental de lien et d’appartenance.

Dossier: Disputes parentales
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité