Skip to content

Etre un papa en 2021, un art en évolution

© Istock
En 2021, il y a les pères qui effectuent des tâches ménagères voire réduisent leur temps de travail en faveur de leur vie familiale. Et puis il y a les pères qui restent ancrés dans un héritage défini et genré. Une question de choix, dans une ère où toutes les options sont possibles.

En 2021, il y a les pères qui effectuent des tâches ménagères voire réduisent leur temps de travail en faveur de leur vie familiale. Et puis il y a les pères qui restent ancrés dans un héritage défini et genré. Une question de choix, dans une ère où toutes les options sont possibles.

En France, les pères seraient moins de 1% à opter pour le congé à la naissance de leur enfant, d’après une récente étude réalisée par l’Observatoire français des conjectures économiques, malgré la réforme en vigueur depuis 2015. En Suisse, les pères au foyer sont moins de 4% et ceux à temps partiel n’atteignent que 2,4%, alors que leur compagne est à plein temps.

Publicité

UN PAS APRÈS L’AUTRE

Yves-Pascal, 41 ans, est cadre senior en entreprise: «Si je devais choisir le modèle idéal, j’opterais pour deux jours au travail et trois jours à la maison pour être plus proche de mes enfants.» En Suisse, si 90% des hommes sont favorables au temps partiel, seuls 17% d’entre eux y ont recours. En cause: le manque de structures d’accueil, les modes de garde onéreux, les différences salariales entre hommes et femmes et le modèle dominant du père qui travaille à temps plein. «Cela créé des inégalités notamment au moment de la naissance des enfants», explique Gilles Crettenand, représentant romand de la faîtière suisse Maenner. «Les femmes diminuent leur taux d’activité et les hommes augmentent le leur.» Et pourtant, le premier congé paternité suisse est entré en application le 1er janvier dernier. Côté français, il sera rallongé de quatorze jours.
«A mes yeux, ce congé est fondamental», appuie Christine Castelain-Meunier, sociologue au CNRS et à l’EHESS. «Je suis surprise que ces changements n’arrivent que maintenant car plus le père s’implique dans un lien avec l’enfant, dans une démarche de compréhension, mieux la qualité éducative sera.»

Dossier: Paternité épanouie 3.0
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Ces applications qui rassemblent

Les applications qui permettent de créer des groupes et d’interagir à plusieurs sont de plus en plus prisées. Elles permettent surtout de maintenir les liens. Certaines cultivaient déjà ces relations familiales, d’autres ont saisi l’opportunité…

Publicité