Skip to content

Quel héritage désirons-nous transmettre?

© Istockphoto
Entre mecs soit dit.
Joël Jeuch

Pandémie, guerre, réchauffement climatique… Quel monde laissons-nous à nos enfants? Cette question suggère tant de pessimisme et de fatalité qu’elle n’attend pas nécessairement de réponse. Nous pouvons pourtant donner de bonnes choses et léguer de nombreuses richesses de notre vivant. Pas besoin d’argent ni de doctorat en gestion financière; les traits de caractère et nos valeurs se transmettent au quotidien. Un rendez-vous (payant) chez le notaire n’est pas nécessaire, il suffit d’investir du temps dans nos relations.

Depuis que je suis père je réalise régulièrement à quel point je suis observé et imité. Un jour j’ai surpris l’aînée de nos filles reprendre sa petite sœur: avec le même vocabulaire, le même regard et la même intonation que moi! J’ai souri aussitôt, puis cela m’a interpellé. De manière inconsciente, elle a reproduit mon comportement. Tout naturellement, sans jouer un rôle. En tant que parent, je suis une référence. Comme il est vrai que «les chiens ne font pas des chats», il est plutôt amusant de repérer les caractéristiques d’une personne dans les agissements de ses descendants. De même il est agréable de se remémorer les douces qualités d’un être aimé, lorsque ce dernier disparaît. En assistant il y a peu aux funérailles d’un homme, j’ai découvert l’influence certaine qu’a eu ce papa, ce papi, cet ami, tout au long de sa vie. Son impact a été tel qu’il inspire ses proches encore aujourd’hui.

A l’image de son père, le fils a trouvé un sens à son existence, il s’engage auprès d’une cause juste, il a soif d’être actif et d’entreprendre. Au fil de la biographie, j’ai compris combien notre manière de vivre façonne ceux qui nous suivent.
Durant la cérémonie, ses petits-enfants ont retracé quelques moments vécus avec leur aïeul. Ils ont bénéficié d’affection, d’attention et d’encouragements et sont toujours marqués par l’attitude serviable et aimante du grand-père. Le temps consacré a nourri leurs cœurs et leurs esprits.


Enfin, certains amis, ayant eu parfois des divergences d’opinion avec le défunt, ont témoigné de sa volonté systématique de maintenir une relation apaisée. Voilà une attitude inspirante, qui a sans doute permis de garder la famille unie.

A l’ère des influenceurs et des réseaux sociaux, n’oublions pas que notre conduite est un puissant vecteur de communication. Nos contemporains peuvent récolter les fruits de ce que nous semons chaque jour. Alors qu’un patrimoine matériel peut être sujet à division, je vous invite à multiplier la joie des bonnes actions. Partagez ce que vous avez à cœur, pour que d’autres s’inspirent de votre caractère après vous: quel héritage!

Publicité

Thèmes liés:

Laissons-les être des enfants

La tentation de surcharger nos enfants d’activités ou d’essayer de les transformer en petits génies est grande aujourd’hui. Mais que se cache-t-il derrière cette frénésie du «passe-temps»?

Publicité