Skip to content

Février 2021 – L’actualité du couple et de la famille

© Istock
Au sommaire: la France lève le voile sur le tabou de l'inceste ; Mémodevie un site pour aider les femme victimes de violences ; LoveLink fête son premier anniversaire ; plus connectés, plus investis? ; baby boom ou baby cash ; des petits virus oui, mais pas plus de malades ; une année dédiée à la famille...

Au sommaire: la France lève le voile sur le tabou de l’inceste ; Mémodevie un site pour aider les femme victimes de violences ; LoveLink fête son premier anniversaire ; plus connectés, plus investis? ; baby boom ou baby cash ; des petits virus oui, mais pas plus de malades ; une année dédiée à la famille…

LA FRANCE LÈVE LE VOILE SUR LE TABOU DE L’INCESTE

Publicité

Mi-janvier 2021, l’apparition du hashtag #Metooinceste a vu fleurir sur la toile des centaines de témoignages suite à la sortie du livre de Camille Kouchner La familia grande (éd. Le Seuil). La fille de Bernard Kouchner (médecin et homme politique français) y révèle l’inceste que son frère jumeau, adolescent, a subi de la part de son beau-père, le politologue Olivier Duhamel. D’après une enquête Ipsos réalisée pour l’association Face à l’inceste, le nombre de victimes de violences intrafamiliales serait en hausse constante. L’an dernier, un Français sur dix confiait avoir été victime d’inceste durant son enfance. 78% sont des femmes. La commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants lancée fin 2020 rendra la conclusion de ses tra- vaux fin 2022. Au cœur des débats: le consentement sexuel des mineurs que le Sénat veut fixer à treize ans là où les asso- ciations souhaitent le porter à quinze, âge auquel les victimes n’auraient plus à justifier qu’elles n’étaient pas consentantes à des relations sexuelles avec un majeur.

POUR LES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCE

Lancé le 23 novembre dernier par la Fédération France Victimes et Make.org Foundation, Mémodevie est un site sécurisé qui aide les victimes à sortir de l’isolement, sécuriser des documents, s’informer et appeler à l’aide. Les violences conjugales en France ont augmenté de 40% au premier confinement et de 60% lors du second. En Suisse, un couple sur deux est confronté à de la violence verbale et psychologique, selon une étude de l’Institut universitaire de médecine sociale et préventive à Lausanne. Mémodevie les accompagne ainsi que leurs proches témoins pour apporter des clés de compréhension et accéder à des informations et contacts selon leurs besoins et attentes de manière anonyme.

LOVELINK FÊTE SON PREMIER ANNIVERSAIRE

Le confinement, défi ou opportunité pour les couples?L’application  LoveLink  développée  par  la  Maison  des Familles de Lyon encourage les conjoints à gagner en connaissance de l’autre et de soi pour favoriser les échanges en vérité et développer intimité et complicité. LoveLink propose divers outils pour entretenir la flamme et faire grandir son amour: des quiz pour apprendre   à mieux se connaître, des dialogues, des défis et une boîte à outils pour communiquer davantage et prendre soin de son couple.

PLUS CONNECTÉS, PLUS INVESTIS!

Contrairement aux idées reçues, les couples qui se sont connus via des applications de rencontres seraient plus investis, selon une étude réalisée en Suisse par l’univer- sité de Genève (UNIGE). Leurs intentions seraient orien- tées vers le long terme et non pas seulement dans une recherche d’aventure superficielle. Les femmes présente- raient un désir de fonder une famille plus fort. Des résul- tats qui récusent les arguments selon lesquels les utilisa- teurs d’applications de rencontres ne savent pas s’investir de façon exclusive et à long terme.

VIRUS OUI, MAIS PAS PLUS DE PETITS MALADES

 Un dernier sondage effectué fin 2020 auprès de 600 di- recteurs d’écoles de Suisse alémanique montre qu’en dépit de la pandémie, les enfants n’ont pas été plus malades que les années précé- dentes, malgré le Coronavirus. Près de 50% des responsables scolaires interro- gés ont d’ailleurs estimé que seuls 40% des enfants avaient été autant malades que l’an dernier, contre 10% seulement davantage. Un constat qui valide la thèse des virologues de l’Office fédéral de la santé publique pour qui les enfants ne sont pas vecteurs de la pandémie.

BABY BOOM OU BABY CRASH?

Si les premières prédictions laissaient espérer que les jeunes couples profiteraient du confinement pour  faire des bébés, les récentes estimations laissent entendre le contraire. Plusieurs maternités françaises accueillent les premiers bébés du confinement: force est de constater qu’à Lyon, Nancy et Saint-Denis en région parisienne, les professionnels observent une baisse de 5% à 35% de nais- sances depuis quelques mois, en comparaison des années précédentes. Si aucune donnée nationale ne permet de mesurer l’ampleur du phénomène, plusieurs chercheurs étrangers avancent également un recul des natalités. En cause, craintes de l’avenir, effets du virus sur la fertilité masculine, stress, angoisses et conséquences économiques et sociales du confinement.

UNE ANNÉE DÉDIÉE À LA FAMILLE

Le pape François a annoncé que 2021 serait  consa- crée à la place de la famille dans l’Eglise, à l’accompagne- ment des couples vers le mariage et dans les difficultés de la vie conjugale. Une annonce qui fait suite à l’exhortation du souverain pontife sur l’amour dans la famille il y a cinq ans. L’année de la famille débutera le 19 mars à la Saint- Joseph pour se poursuivre jusqu’au 26 juin 2022 lors de  la 10e Rencontre mondiale des familles à Rome. Dans une homélie, le pape François rappelait «la valeur éducative  du noyau familial (…) fondé sur l’amour» et appelait les familles à user de «pardon sur la discorde»: «Dans une famille, il y a trois mots, trois mots qu’il faut toujours chérir: s’il te plaît, merci, pardon», a-t-il partagé.

Family 1_2021
Magazine Family

Article tiré du numéro Family 1/21 Février – Avril 2021

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Consommer chrétien

Consommer chrétien

Nous croyons que Dieu est le Dieu Créateur et que l’homme a été créé à sa ressemblance, ainsi il est naturellement doté de la capacité à créer : la créativité.

Publicité